Mémoires de Master Histoire CCS soutenus en histoire contemporaine 2023

Arnaud Bauduin a étudié le journal radical le Canigou, imprimé à Prades à partir de 1879. Le travail très sérieux, solide, retraçant notamment la trajectoire des acteurs du journal, notamment C. Larrieu, le fondateur du journal et de son imprimerie. Un travail inédit et très utile sur la presse en Conflent dans une période clef de la République. Remerciements à Gérard Bonet et à Marc Vilar pour leur aide et accompagnement.

Référence :Arnaud Bauduin, Le Canigou, fondation d’un journal politique dans l’arrondissement de Prades. Le journal et la politique. Mémoire Master CCS Histoire, Université de Perpignan, 2023, 125 p. 

Robin Charpiot a, à partir d’un solide appui théorique et d’un large dépouillement des archives du Cabinet de Georges Pompidou conservées aux archives nationales, retracé la trajectoire comparée de trois hommes de l’entourage du président entre 19. Il s’agit de René Galy Dejean, Michel Woimant et François Lavondès. Il s’intéresse aux hommes du cabinet, leur trajectoire personnelle, leur action au sein des cabinets, leur devenir après le passage à l’Elysée. Les résultats sont très intéressants et utiles, ils éclairent une part nouvelle de l’histoire sociale du politique. Un modèle de travail sur un thème au cœur de l’analyse des pouvoirs.

Référence : Robin Charpiot, Le pouvoir dans l’ombre du président Georges Pompidou : itinéraires de René Galy Jean, François Lavondès et Michel Woiment, Mémoire de Master CCS Histoire, Université de Perpignan, 2023, 271 p.

Pierre Gentilleau, à partir d’un riche corpus d’archives comprenant les archives françaises et les archives suisses (Archives fédérales, Archives du Service Civil International, déposées à la Bibliothèque Municipal de la Chaux-de-Fonds), a présenté un remarquable travail qui permet de saisir un point jusqu’ici très peu étudié la question de la naissance dans les camps, dans la complexe chronologie de la période allant de la fin de la IIIe république à l’invasion allemande de novembre 1942.

Le travail éclaire d’un jour nouveau la place de la maternité d’Elne, très bien contextualisée et rend réellement compréhensible son rôle. Il a été accompagné dans le cadre également des travaux du conseil scientifique de la Maternité d’Elne. Remerciements à Grégory Tuban, Geneviève Dreyfsus Armand,  Mathilde Pette, Marion Come pour leur aide et accompagnement.  

Référence Pierre Gentilleau. Naitre dans les camps du Roussillon de janvier 1939

à novembre 1942, Mémoire de Master CCS Histoire, Université de Perpignan, 2023, 236 p.

Clément Ledrich a soutenu son mémoire sur la Corrida à Céret du XIXe siècle à 1967. Le travail réalisé, de très bonne qualité, interroge la manière dont se construit une culture et une tradition taurine, en posant la question de l’importation de la corrida sur le modèle espagnol. Le travail porte notamment sur les acteurs, les institutions, à travers l’analyse de la place de Céret.

Référence : C. Ledrich, Histoire de la corrida à Céret, XIXe XXe siècles, Mémoire de Master CCS Histoire, Université de Perpignan, 2023, 160 p.  

Emma Messaoud-Djebara a présenté un travail sur la construction de la culture berbère à partir de l’histoire de l’association culturelle Berbère, une des principales associations de la culture amazigh, située à Paris et dont les archives sont conservées aux Archives Nationales. L’analyse se porte sur les membres de l’association et sur les actions de celles-ci. Le travail, mené de manière très rigoureuse et éclairante, permet de comprendre les enjeux et les acteurs de la défense et de la construction d’une culture en contexte français et parisien.

Référence. E. Messaoud-Djebara, Le processus historique de construction de la culture amazigh en France :Le cas du milieu associatif amazigh, étude de l’Association de Culture Berbère en France depuis 1980, Mémoire de Master CCS histoire, Université de Perpignan, 2023, 224 p.

Sophie Milard a présenté un mémoire sur l’Ecole du sanctuaire de Perpignan (1878-1906). Le travail réalisé est exceptionnel. L’école, créée pour faire face à une crise de recrutement sur la base d’une maitrise et pension libre pour préformer les enfants à la prêtrise, a été une institution clef du monde catholique à Perpignan. Sophie Milard en fait une étude aboutissant à un travail magistral, analysant l’histoire de l’institution, la trajectoire des membres, la construction de la mémoire de ce groupe, qui porte bien après 1906.

Référence. S. Milard, L’école du sanctuaire, Perpignan (1878-1906) : organisation, acteurs, trajectoires, Mémoire de Master CCS Histoire, (co-dirigé avec Julien Lugand), 2 vol. (308 p. + vol. d’annexes 176 p.).

Jordan Toreilles a présenté un travail franchement remarquable sur l’histoire sociale de la viticulture. A travers les trajectoires comparées de cinq familles de grands propriétaires rivesaltais des années 1850 aux années 1930, il apporte une étude qui permet de combler une lacune historiographique importante, complétant de manière claire les apports de Geneviève Gavignaud Fontaine. Le travail s’appuie sur un ample dépouillement d’archives et sur un soubassement théorique parfaitement maitrisé. Une très grande réussite.

Référence. J. Toreilles, Histoire sociale de la viticulture roussillonnaise : étude de cas sur le groupe des grands propriétaires rivesaltais, Mémoire de Master CCS Histoire, Université de Perpignan, 2023, 243 p.



Citer ce billet
Nicolas Marty (2023, 12 décembre). Mémoires de Master Histoire CCS soutenus en histoire contemporaine 2023. Histoire sociale de l’économie - Histoire sociale de l'art - Història social de l’economia – Història social de l’art. Consulté le 12 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/ppv3

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.