Les femmes dans le transport

 

Almodóvar del Pinar, village de la Manche (55 km au sud de Cuenca), abritait à l’époque moderne un nombre important de charretiers. La liste des 430 vecinos de 1752 donne 135 veuves dont 29 (soit plus de 20 %) possédaient charrettes et bœufs1 et étaient en quelque sorte à la tête d’entreprises de transport. Comparons-les aux autres entrepreneurs du transport de cette même localité.

nombre moyenne d’âge nombre moyen d’enfants nombre moyen de valets nombre moyen de bœufs nombre moyen de charrettes nb de bœufs par valet nb de charrettes par valet
veuves exerçant l’activité de charretier 29 53 ans 4 mois 2,10 0,86 12,48 5,17 14,51 6,01
charretiers mariés 48 45 ans 4,32 mois 1,73 2,98 25,15 10,66 8,44 3,58
charretiers célibataires 7 45 ans 8,5 mois 0 2,29 21,14 8,71 9,23 3,80
charretiers veufs 9 51 ans 5,3 mois 1,11 0,66 8,56 3,44 12,97 5,21
ensemble des charretiers hommes 64 46 ans 3 mois 1,45 2,58 22,38 9,44 8,67 3,66
autres possesseurs de bœufs et charrettes2 15 46 ans 9,6 mois 2,23 1,6 13,87 5,47 8,67 3,42
valets4 58 37 ans 3,12 mois 1,19 4,28 1,63

Plus âgées que leurs « collègues » masculins, ces veuves ont aussi plus d’enfants à leur charge ou pour les seconder, et bien moins de domestiques qui pourraient les aider dans leur activité. En conséquence, elles ont 1,8 fois moins de bœufs et de charrettes que leurs homologues masculins. Comparées aux charretiers veufs, elles ne font pas, toutefois, mauvaise figure. Certaines d’entre elles ne sont, d’ailleurs, pas trop mal placées comme Ana de Frías (55 ans) avec ses 50 bœufs, 20 charrettes et 5 domestiques, Ana Manuela Godoy, de 72 ans, avec 56 bœufs, 22 charrettes et 5 domestiques, ou María Gómez Descalzo (58 ans) avec 52 bœufs, 22 charrettes, 5 domestiques (et 5 enfants). Seuls 6 charretiers hommes (moins de 10 %) ont un nombre de bœufs et de charrettes égal ou supérieur à ces trois femmes. Mais, dans l’ensemble, ce sont bien des entreprises de petite dimension que gèrent les veuves comme on peut le voir dans le tableau suivant.

Nombre de charret­tes possédées Entreprises masculines Entreprises féminines Nombre de bœufs possédés Entreprises masculines Entreprises féminines
1-5 34,38 % 72,41 % 1-10 35,94 % 72,41 %
6-10 31,25 % 13,79 % 11-20 20,31 % 13,79 %
11-15 7,81 % 0 % 21-30 12,50 % 0 %
16-20 18,75 % 6,9 % 31-40 14,06 % 0 %
21-30 7,81 % 6,9 % plus de 40 17,19 % 13,80 %
Total 100 % 100 % Total 100 % 100 %

En effet, près de trois veuves sur quatre n’ont qu’une à cinq charrettes et dix bœufs au plus alors que les hommes ne sont qu’un peu plus du tiers dans cette situation (en sens inverse, plus d’un quart des charretiers masculins ont plus de quinze charrettes et près d’un tiers a plus de trente bœufs alors que les femmes sont moins de 14 % dans ces situations).

  1. La liste brute est donnée par José Luis López Gascón, Almodóvar del Pinar: el pueblo de las carretas, Cuenca, Ayuntamiento de Almodóvar del Pinar-Diputación Provincial de Cuenca, 2002, pp. 106-108. []
  2. Il s’agit de propriétaires qui exercent une autre activité qu’elle soit agricole (berger, journalier), artisanale (forgeron, tailleur, etc.) ou autre (notaire, prêtres, etc.). []
  3. 3 hors ecclésiastiques []
  4. Ce sont des valets de charretiers possédant eux-mêmes bœufs et charrettes et exerçant occasionnellement l’activité charretière. []

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.