Emprenedors transnacionals a la València moderna

Josep San Ruperto Albert, jove historiador format a la Universitat de València, acaba de publicar a la prestigiosa Fundació Noguera, un llibre tirat de la seva tesi doctoral, llegida el 2017, preparada sota la doble direcció d’Amparo Felipo Orts i Carme Pérez Aparicio1. A partir de fonts documentals molt diverses i abundants2 i d’una bibliografia molt ample, l’autor estudia les trajectòries de dues famílies emprenedores milaneses a la València del segle XVII a través de les quals planteja problemàtiques historiogràfiques molt rellevants com, per exemple, la integració dels estrangers en el món comercial o la promoció social.

Continuer la lecture de Emprenedors transnacionals a la València moderna

  1. J. San Ruperto Albert, Emprenedors transnacionals. Les trajectòries econòmiques i d’ascens social dels Cernezzi i Odescalchi a la Mediterrània Occidental (ca. 1590-1689), Barcelona, Fundació Noguera, 2019, 410 p. []
  2. L’autor ha buidat arxius espanyols (Archivo Histórico Nacional, Archivo General de Simancas, Archivo General de Indias), l’Arxiu de la Corona d’Aragó, els arxius valencians i italians []

Compte rendu du séminaire professoral du 18 septembre 2019

Compte rendu séance 1 18 septembre 2019

Bâtiment Y Salle département Histoire

Compte-rendu réalisé par Benjamin FRANSKIN et Laura PAILLERET

Sont présents : En M1 : Alexandre Casanovas, Flore Denis, Pauline Galan, Pierre Gentilleau, Gael Robin, Fiona Vasnier, Galdric Vidal – En M2 : Hugo Balfagon, Benjamin Franskin, Anna Pougault – En Doctorat : Aurian Meunier

 Patrice Poujade, Pr Histoire moderne, Nicolas Marty, Pr Histoire contemporaine M. Julien Lugand, maître de conférences habilité à diriger les recherches en histoire de l’art moderne est également présent.

I. Présentation générale du séminaire

M. Marty et M. Poujade ont effectué en début de séance une brève présentation de ce qu’est le séminaire professoral et ont précisé ses objectifs : c’est avant tout un espace de discussions et de réflexions autour du travail de recherche de l’étudiant. La mixité M1-M2 et doctorants est voulue afin d’apporter plusieurs points de vue et niveaux d’expériences dans le but d’ouvrir le champ des possibles notamment par la discussion et les échanges. Ceux-ci doivent permettre d’éclairer et d’aider l’étudiant en cas de difficulté. Tout étudiant est confronté, à un moment ou un autre, à des problèmes tant d’ordre rédactionnel que de recherche ou à l’occasion de la présentation de ses travaux.

Continuer la lecture de Compte rendu du séminaire professoral du 18 septembre 2019