Maryline Deves

maryline.deves@etudiant.univ-perp.fr

Doctorante en Histoire contemporaine sous la direction du Professeur Nicolas Marty,

Université de Perpignan – Faculté LSH – département d’histoire – 52 av. P. Alduy – 66860 Perpignan Cedex

Centre de Recherches sur les Sociétés et Environnements en Méditerranées EA 7397 (CRESEM), axe « Acteurs, Sociétés, Territoires »

TRAVAUX DE RECHERCHE ET COMPETENCES PROFESSIONNELLES

2004 : DEA sous la direction du Professeur Geneviève Gavignaud-Fontaine, Université Paul Valéry-Montpellier III, titre : Le poids des manipulations et de la fraude des vins dans la crise vigneronne biterroise (fin XIXe- début XXe siècle).

2003 : Maîtrise sous la direction du Professeur Geneviève Gavignaud-Fontaine, Université Paul Valéry-Montpellier III, titre : Les manipulations et la fraude des vins (1884-1900) d’après Le Progrès agricole et viticole, journal d’agriculture méridionale.

2003 : CAPES Histoire-Géographie, enseignante en collège

ACTIVITES DE RECHERCHE

Doctorat commencé en 2016

sujet de thèse : La construction de la norme du vin. Le cas du Biterrois (1863 -1907) ; acteurs, pratiques et espaces.

Le renouvellement méthodologique récent en Histoire économique et en histoire sociale ouvre de nouvelles perspectives. Des problématiques inédites ainsi que de nouveaux outils d’analyse encouragent à se pencher à nouveau sur l’Histoire vitivinicole.

L’objet de la thèse est d’appréhender la fraude des vins sur un temps moyen, à partir des faits concrets et non des représentations. La norme agro-alimentaire est envisagée à travers le prisme socio-économique. Ici, le vin devient rapidement le produit structurant de l’économie héraultaise, et plus largement méditerranéenne, au cours du second XIXe siècle. Le Biterrois force le trait en se tournant vers une spécialisation vitivinicole intense.

Les acteurs sociaux produisent alors de nouvelles stratégies qu’il est nécessaire d’analyser dans une démarche à la fois quantitative et qualitative. La notion de la norme est interdépendante des évolutions politiques et législatives, des progrès techniques et des pratiques, du positionnement des acteurs sociaux et également de leurs rapports au territoire.

Ce faisceau causal est à modéliser afin d’apporter des réponses nouvelles à la problématique de la dérégulation des marchés. Le cas du Biterrois, par son orientation économique marquée, permettrait de concevoir de nouveaux outils, transposables à d’autres sujets de recherche sur la norme et les transgressions.

Séminaire permanent – Seminari Permanent

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search