Archives par mot-clé : XVIIIe siècle

Présentation du sujet de thèse : « Le migrant et la ville à l’époque moderne. Insertion spatiale, sociale et professionnelle à Perpignan, du milieu du XVIIe au milieu du XVIIIe siècle. »

 

Les migrations sont un phénomène qui intéresse les historiens et dont l’étude est sans cesse renouvelée au prisme de l’évolution de l’historiographie et des nouvelles approches tendant à prendre en compte le migrant lui-même, non seulement en tant qu’individu mais également comme acteur pris entre l’injonction de rester et celle de partir. Par ailleurs, concernant l’époque moderne, leur étude a pu mettre en évidence une société dans laquelle la mobilité était plus importante que ce que l’on a souvent cru. Les causes des migrations étaient diverses mais celles liées à un espoir d’amélioration de la situation économique devaient en représenter l’essentiel. La recherche d’un travail ou l’exercice d’une profession requéraient que l’on se déplaçât. Ce sont ces phénomènes de mobilités liés au monde du travail que cette thèse propose d’appréhender, au croisement des historiographies des migrations et des mobilités, de l’histoire urbaine et de la ville, de l’histoire du travail et également de celle des frontières.

Continuer la lecture de Présentation du sujet de thèse : « Le migrant et la ville à l’époque moderne. Insertion spatiale, sociale et professionnelle à Perpignan, du milieu du XVIIe au milieu du XVIIIe siècle. »

Prochain Séminaire: Sylvie Vabre comment le gout du roquefort vint au monde

Le séminaire d’histoire sociale de l’économie qui devait initialement avoir lieu le mercredi 29 janvier est reporté. La date sera bientôt disponible. C’est Sylvie Vabre, spécialiste d’histoire d’entreprise et d’histoire de l’alimentation qui présentera son travail sur la construction du marché de ce fromage.

Séminaire de recherche Emilie Roffidal (Framespa) – Comment un programme de recherche se construit-il, avec quelles méthodes et quels outils ?

Salle du département d’histoire – Bâtiment Y 16h-18h mercredi 4 décembre 2019

La présentation du programme ACA-RES sur les institutions académiques et leur rôle dans la France des Lumières sera l’occasion d’échanger sur des aspects méthodologique et épistémologique de la recherche en histoire de l’art.

Séminaire de recherche: El llibre de comptes de Josep barnoya escultor (1773-1816)

Francesc Miralpeix Vilamal, Professor titular historia de l’art, universtat de Girona, anime le séminaire d’histoire sociale de l’art sur le livre de compte du scuplteur Josep Barnoya.

Les vitrines de la mode. Boutiques et consommation textile à Valence au XVIIIe siècle

Daniel Muñoz Navarro, docteur en histoire moderne de l’Université de Valence et professeur associé de cette même université, a publié en 2018 un ouvrage, issu de sa thèse de doctorat, intitulé Los escaparates de la moda. Sistemas de comercialización, espacios de consumo y oferta textile en la Valencia preindustrial (1675-1805) dont le thème intéresse directement ce carnet de recherche1 dans lequel neuf historien.ne.s, dont l’auteur lui-même, analysaient les réseaux commerciaux les modes de commercialisation et de consommation de différents produits (textiles divers et vêtements, nouveaux produits alimentaires) dans plusieurs régions de la péninsule Ibérique. Par ailleurs, l’an dernier, nous avions aussi rendu compte, ici même, du numéro spécial de la revue Afers qu’il avait dirigé sur les pratiques du commerce méditerranéen au XVIIe siècle.

Continuer la lecture de Les vitrines de la mode. Boutiques et consommation textile à Valence au XVIIIe siècle

  1. D. Muñoz Navarro, Los escaparates de la moda. Sistemas de comercialización, espacios de consumo y oferta textile en la Valencia preindustrial (1675-1805), Madrid, Síntesis, 2018, 380 p.) . Auteur ou co-auteur de plusieurs livres, Daniel Muñoz avait précédemment dirigé, en 2011, un livre sur l’histoire de la consommation dans l’Espagne moderne ((D. Muñoz Navarro (éd.), Comprar, vender y consumir. Nueva aportaciones a la historia del consumo en la España moderna, Valence, Publicacions de la Universitat de València, 2011, 241 p. []

Une thèse sur le commerce et les marchands : Sklaerenn Scuiller, Le commerce alimentaire dans l’Ouest de la France au XVIIIe siècle. Territoires, pratiques et acteurs

L’ambition de ce travail1 est d’apporter un éclairage nouveau sur le commerce des biens de consommation dans l’Ouest de la France au XVIIIe siècle ; d’en saisir l’organisation spatiale mais aussi sociale, en mettant en perspective les pratiques et les liens tissés par les acteurs du commerce, particulièrement les commerçants modestes. L’étude porte sur la province de Bretagne et la généralité de Caen, deux territoires voisins mais très différents sur le plan économique. L’un dispose de ports très importants pour le commerce alimentaire, l’autre de riches produits agricoles capables de nourrir d’importants flux commerciaux vers l’intérieur du royaume, notamment Paris.

Continuer la lecture de Une thèse sur le commerce et les marchands : Sklaerenn Scuiller, Le commerce alimentaire dans l’Ouest de la France au XVIIIe siècle. Territoires, pratiques et acteurs

  1. Thèse préparée à l’Université de Rennes II sous la direction du professeur Annie Antoine, soutenue le 11 décembre 2015 []